Info - Mareva Galanter et Arthur (Jacques Essebag) sont les heureux parents d'une petite Manava - Arthur (Jacques Essebag) - Avant-première du film Supercondria...


Jacques Essebag (Visiter la page web Purepeople.com) s'essaye à la radio en tant que présentateur au sein d'une radio locale. Gravir les niveaux de la hiérarchie pour réussir à être animateur principal d’une station radiophonique nationale, voici l'objectif de l'animateur. En 1987, l'animateur devient Arthur pour devenir l'animateur responsable de l'émission matinale. À partir de là, son audience n'a pas cessé d'augmenter. Jacques Essebag affectionnait particulièrement Coluche, à cette époque là animateur chez RFM. C’est en transmettant une cassette à cette station qu’il a été retenu il y a maintenant environ trente ans.

Si Jacques Essebag garde son vrai patronyme pour ses multiples autres activités, Arthur, son pseudo, vient d’une publicité pour des caleçons. Il s'agit d'une personne réservée sur tous les sujets personnels. Malgré sa renommée indéniable, il n'apprécie pas de parler de lui ni de ses sentiments. Mû par le désir de divertir, de bâtir et d'inventer, Jacques Essebag fera certainement parler de lui pendant encore de longues années.

Arthur, le comédien

A côté de sa carrière d’animateur et de comédien, Jacques Essebag a aussi rédigé l'autobiographie "Arthur censuré", la BD "Arthur et les pirates" et un livre sur le franglais. On peut même le retrouver dans quelques séries : un épisode de "Blague à part" et "Paparazzi". Reconnu comme comédien, Jacques Essebag se produit dans « Arthur à la Gaîté » et c’est une fois de plus une réussite.

A lui seul, Jacques Essebag représente un idéal de réussite

Pour ses spectacles, Jacques Essebag fait l'objet de très bons commentaires. Le visage d'Arthur est très célèbre. Il est familier à tous les Français. En débutant à la radio et en captivant ses auditeurs, Jacques Essebag a fait en sorte que tout le monde désire voir le personnage qui se cachait derrière sa voix. Il est l'une des personnalités les plus populaires en France, en dépit de ses origines modestes.